Le bonheur au travail, c'est possible !

Le bonheur au travail

En cette période de voeux de bonheur, nous souhaitons tous améliorer nos vies pour plus de bien-être et d'épanouissement. Qu'en est-il côté travail ?

L'entreprise, on le sait, ne remporte pas la palme d'or du bonheur : selon certaines études récentes, 31% des salariés sont désenchantés et 61% ne travaillent que pour leur salaire.

Ce constat affligeant montre à quel point le travail est une valeur à restaurer. Après les symptômes, notre société doit aujourd'hui faire face aux pathologies du travail, les "out"(abandon): burn-out (épuisement professionnel) , bore-out (l'ennui au travail), brown-out (manque de sens).

Et pourtant le bonheur au travail, c'est possible ! C'est à la portée de chacun de nous. Voyons comment...


Mais tout d'abord qu'est-ce que le bonheur ?

"Tout homme veut être heureux; mais pour parvenir à l'être, il faudrait commencer par savoir ce que c'est que le bonheur" disait Jean-Jacques Rousseau.

Dans son passionnant "Plaidoyer pour le bonheur", Mathieu Ricard le décrit comme "une manière d'être qui détermine la qualité de chaque instant de notre vie" et non comme un sentiment fugace. Le bonheur est un état de satisfaction complète, stable et durable; un sentiment de plénitude dans lequel on se sent comblé par la réalisation de nos désirs les plus importants.

Une joie intense n'est pas le bonheur, un plaisir éphémère non plus. 

Les grands penseurs ont des vues très différentes du bonheur. Henri Bergson nous dit que "la notion de bonheur est tellement générale que chacun peut la définir à sa manière". Pour le Dalaï-Lama, "le bonheur est le but de l'existence", alors que Pascal Bruckner affirme : "le bonheur ne m'intéresse pas"; pour Kant, le bonheur doit être rationnel, pour Karl Marx, il s'agit de l'épanouissement au travail.


Nous pouvons trouver le bonheur en chacun de nous, en nous sentant en harmonie avec nous-même et notre environnement, dont le milieu du travail fait partie : le travail représente, après le sommeil, la 2ème activité de notre vie ! C'est dire à quel point il est important que nous soyons en bonne adéquation avec notre activité professionnelle. C'est là tout l'enjeu de l'orientation et des reconversions.

Face à l'enjeu économique,  les entreprises ont enfin relié bien-être et efficacité; de plus en plus, elles se préoccupent de l'amélioration des conditions de travail, de la cohésion entre les salariés, et d'humanité : elles réduisent ainsi l'absentéisme, les arrêts maladie, les erreurs, la contre-productivité, les conflits...c'est un premier pas vers plus de plaisir au travail, ce qui nous éloigne enfin de sa définition étymologique ! Le mot travail vient du latin tripallium qui était en son temps un horrible instrument de torture. 

Que vous soyez salarié ou entrepreneur, le bonheur au travail, c'est possible ! Il faut juste s'en donner les moyens.


1. Mettez-vous en adéquation avec votre travail 

Votre métier vous correspond-il vraiment ? Vous permet-il de vous réaliser? Etes-vous à l'aise et épanoui dans votre milieu professionnel ? Si partir travailler le matin vous pèse et que vous trouvez les journées trop longues, si votre travail génère plus d'anxiété que de plaisir, s'il bouscule vos valeurs, si vous ne vous sentez pas performant, il est certainement temps de prendre du recul et d'envisager un changement.

Une bonne adéquation au travail procure de l'estime de soi, ce qui est déjà un accès au bonheur. 

Ces premières questions permettent des prises de conscience et ouvrent un chantier introspectif pour mieux vous connaître :

- identifier vos besoins réels qui vous motivent à vous dépasser - déterminer les valeurs auxquelles vous tenez et qui vont porter vos succès - éliminer vos croyances négatives qui vous perdent dans de mauvaises directions - mieux comprendre vos émotions. 

Opérez des changements, petits ou grands pour être en harmonie avec vous-même.

 

2. Equilibrez vos domaines de vie

Etes-vous satisfait du temps accordé à votre travail, du temps de partage en famille, des échanges avec vos enfants, des moments entre amis, de vos activités culturelles ou sportives, du temps de loisirs juste pour vous, etc.. ?

Pour faire le point, vous pouvez déterminer votre niveau de satisfaction de 1 à 10 dans vos différents domaines de vie. Cet état des lieux vous permettra de remettre à jour vos priorités et de réajuster si besoin votre degré d'implication. Que voulez-vous améliorer ? Pour quels avantages ? Equilibrer vos domaines de vie revient à vous pencher sur votre gestion du temps et ce que vous y mettez pour ne pas avoir à regretter ce qui vous tient à coeur. Trop de gens souffrent d'être tombés dans la spirale du temps et de n'avoir pas assez profité de leurs enfants, de leurs parents, de ne pas avoir exercé leurs passions, d'avoir abandonné la musique, le sport et autres activités équilibrantes, ou de ne pas avoir réalisé leur idéal professionnel. 

Prenez conscience de vos manques afin d'y remédier dès à présent, pour plus d'épanouissement et de bonheur.

 

3. Veillez à la qualité de votre environnement professionnel

L'environnement concerne vos lieux de vie et de travail mais aussi vos relations, collègues, partenaires, clients et amis. L'environnement contribue largement au bien-être car il remplit tout notre quotidien et nous renvoie notre image en permanence.

Votre environnement vous correspond-il ? Vous y sentez-vous à l'aise ? Vous permet-il la sérénité nécessaire à vos pratiques ? Vos installations sont-elles facilitatrices ou contraignantes ? Vos contacts sont-ils productifs, encourageants, ou démobilisants ?

Faites un point détaillé sur ce que vous pouvez améliorer concrètement dans votre quotidien pour fluidifier vos actions, gagner du temps, développer vos réseaux, améliorer la qualité de vos relations.

La revue de tout votre environnement va vous permettre de pointer ce qui nuit à votre bien-être et d'y remédier.

 

4. Soyez maître de votre temps

Bien gérer son temps est un thème très tendance et de nombreuses méthodes existent pour apprendre à prioriser ses actions, s'organiser et planifier ses activités pour plus de productivité.

Mais avant cela, il est bon de bien connaître son mode de fonctionnement, ce qui convient le mieux à sa personnalité. Certaines personnes vivent au travers de leurs agendas et planifient strictement tout; d'autres préfèrent rester libres de tous engagements et laisser place à la spontanéité et l'imprévu, d'autres encore ne se préoccupent pas du temps et font juste ce qu'elles ont à faire.

L'essentiel est de se sentir bien avec son mode de fonctionnement et de l'intégrer sans effort. Et vous, comment voulez-vous utiliser votre temps ?

Le temps est la seule matière première incompressible dont nous disposons. En avoir conscience permet de mieux mener sa vie, de se réaliser pleinement, de limiter les regrets et de conjuguer avec le bonheur au travail.

 

5. Faites des pauses ressourçantes

L'instant présent est encore un sujet d'actualité face à la frénésie du temps qui court et ne nous laisse que peu de répit.

Les regrets sur le temps qui passe trop vite, le manque de temps, la perte de temps nous stressent et nous culpabilisent. Etre bien avec le temps c'est déjà le sentir se dérouler, en apprécier la fluidité et tout ce qu'il nous permet de faire : pour cela l'arrêt sur image est nécessaire, le plus souvent possible et en particulier en cas de montée de stress, de perte d'énergie, de découragements, d'idées embrouillées...Encore une fois, des méthodes existent pour s'arrêter sur le temps, comme la méditation, qu'elle soit en posture ou en mouvement, ou en simple relaxation. Vous pouvez simplement vous reconnecter à la nature et aux choses au travers de vos sens : prêter attention par la vue ou l'ouïe, ressentir physiquement la matière par le toucher, sentir, goûter...vous déconnectez ainsi votre mental et gagnez en bien-être, pour une parenthèse de sérénité.

 

6. Prenez soin de vous !

Voici le point le plus important, le dénominateur commun à toutes les actions que vous pouvez entreprendre : prenez soin de vous et posez vous la question avant toute décision de changement : est-ce que c'est bon pour moi ? Cette position peut paraître égoïste; en fait il n'en est rien car ce qui est bon pour vous est forcément bon pour les autres et pour tout ce que vous entreprenez. 

Prendre soin de soi, c'est aussi être indulgent avec soi-même, s'autoriser des erreurs, se permettre des échecs pour pouvoir essayer d'autres opportunités. 

Prendre soin de soi, c'est aider à son développement personnel en se connectant à ses émotions et en nourrissant des pensées positives; c'est voir la réalité plutôt que d'entretenir des croyances limitantes.

Prendre soin de soi c'est développer ses compétences pour progresser et garder confiance en soi.

 

Selon Spinoza, le bonheur est l'expression de nos désirs conscients, en toute autonomie, et libérée de nos passions.


Voici déjà quelques pistes permettant de prendre conscience de sa qualité de vie au travail et d'agir pour plus de bien-être.

Vous avez certainement d'autres idées, des suggestions concrètes pour aller vers plus de bonheur au travail.

Merci de laisser vos commentaires ci-dessous et de diffuser cet article. 


Écrire commentaire

Commentaires : 0